Millennials, votre avis sur le Brexit n’est pas figé

Chers millennials,

J’ai lu et regardé avec beaucoup d’attention les plaintes que beaucoup d’entre vous, et d’autres en votre nom, ont formulés au sujet du référendum du Brexit. Depuis deux ans et sept mois, Internet est inondé de reproches selon lesquels une génération plus âgée a « volé votre avenir ».

» Lire plus

S’agit-il d’un printemps des Gilets Jaunes, d’un printemps de la zone euro ou simplement d’un soulagement du stress lié aux vacances ?

C’est donc le début d’un printemps français ? Se répandra-t-il dans la zone euro ? Pour reprendre un cliché de 2011 : le monde européen est-il enfin « prêt pour la démocratie » ?

À mon humble avis : La France n’en est pas encore là.

Ce qui a précédé la victoire en Égypte n’était pas la colère, la testostérone ou le désir de se battre : le mot sans cesse répété aux postes de contrôle des citoyens était…

» Lire plus

La démocratie de façade

Les citoyens sont privés de leurs droits et sont conditionnés à être des consommateurs politiquement apathiques. Au cours des dernières décennies, la démocratie a été remplacée par l’illusion de la démocratie. De nouvelles formes d’organisation du pouvoir et des méthodes psychologiques de manipulation de notre conscience protègent les puissants contre les risques de l’autonomisation démocratique et renforcent leur position.

» Lire plus

Une autre vision de l’UE (Union européenne)

La McDonaldisation des mots force un grand nombre de personnes à mettre de côté la pensée qui perturbe leur sérénité. Parmi les nouvelles rubriques récentes, il y a ‘le Brexit’, un mot qui convient à un cercle composé de millions d’anglophones, où la plupart, s’ils entendaient le tout, ils ne comprendraient pas à moitié.

» Lire plus

L’Italie, l’UE et la chute de l’Empire romain

L’explosion mondiale de la dette est un problème macroéconomique qui transcende largement le microcosme de l’Italie. Comme l’ancien empire romain, l’UE s’est atrophiée dans son « ordre » pour devenir un obstacle au changement.

» Lire plus

Élections européennes : 5 leçons de l’équipe Obama pour sauver l’Europe

PARIS – Avec l’élection du Parlement européen l’année prochaine qui s’annonce comme une épreuve de force entre les partis pro-UE et les eurosceptiques, la course à la victoire est ouverte aux deux camps.
Pour le camp pro-UE, une source d’inspiration possible tient au succès des campagnes présidentielle américaines de Barack Obama,

» Lire plus

Austérité et immigration de masse

Pourquoi la Grande-Bretagne a-t-elle voté oui lors du vote Brexit initié par Cameron ? Dans une large mesure pour protester contre les politiques qu’il a lui-même imposé. Pour beaucoup, cela reste un mystérieux « mécanisme », mais pas pour tous. Des gens comme Steve Bannon le comprennent très bien.

» Lire plus

« Le fait que les positions souverainistes aient pu être inaudibles dans un certain contexte ne signifie nullement qu’elles aient disparues »

Économiste connu et reconnu pour ses positions eurocritiques et pour la démondialisation, enseignant à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et spécialiste de la Russie, Jacques Sapir développe notamment ses analyses politiques, économiques et sociales ou encore sur la crise de l’État sur son influent blog Russeurope. Il a aimablement accepté de s’entretenir avec nous.

» Lire plus

Pourquoi les néoconservateurs haïssent la Russie plus que toute autre nation

Le néoconservatisme a commencé en 1953 avec Henry « Scoop » Jackson, le sénateur démocrate de l’État de Washington (1953-1983), qui était connu comme le « rapace » de la défense, et comme « le sénateur de Boeing », parce qu’il appartenait pratiquement à Boeing. Au Royaume-Uni, la Henry Jackson Society a été fondée en 2005 dans le but de maintenir l’appui indéfectible et passionné du sénateur Jackson à l’expansion de l’empire américain, de sorte que l’alliance américano-britannique puisse contrôler le monde entier (et que les fabricants d’armes américains puissent dominer tous les marchés).

» Lire plus

Quelle est la bonne réponse « européenne » à l’immigration ?

La manière de gérer le flux inarrêtable d’immigrants sur le continent est devenue un sujet très controversé parmi les États membres de l’Union européenne. Les pays du noyau dur de l’Europe restent fermement convaincus que la bonne façon de traiter le problème est de réaffirmer les valeurs humanistes de tolérance, d’acceptation et d’accueil qui caractérisent traditionnellement la culture chrétienne occidentale. Il y existe cependant beaucoup de voix dissidentes.

» Lire plus

Souveraineté, Identité et Narcissisme

La question de l’identité, réduite au narcissisme le plus nu, traverse les foules quand elles ne sont plus citoyennes. Ce constat, je l’écrivais il y a plus de deux ans[1]. Une nouvelle preuve nous est donnée par les dérives de ce que l’on peut appeler la « gauche identitaire » mais aussi de certains « intellectuels ». C’est le fruit amer des dénis de souverainetés successifs que notre pays a connu ces dernières années, dénis qui ont conduit à une remise en cause des fondements de la démocratie c’est à dire la capacité de tous de participer, d’élaborer et de discuter un projet commun. L’éclatement et la fragmentation de la société, processus dont le montée des fanatismes religieux mais aussi des mouvements cherchant à revendiquer à tout prix une « différence » sont des symptômes de la perte de ce sens du bien commun. Il est significatif que ceci ait touché la « gauche », avec l’émergence de la « gauche identitaire », alors qu’elle se caractérisait jusque là par son adhésion à l’universalisme. Mais, ceci ne doit pas faire oublier non plus le développement des formes du fanatisme religieux, formes qui se prétendent, à un titre ou à un autre, des « dépassements » de la Nation et de la Démocratie. Il faut donc identifier avec précision le phénomène si on veut pouvoir y formuler des parades et des réponses.

» Lire plus

La dénonciation du « populisme » par les élites occidentales trahit leur peur de la démocratie

Un nouveau mot terrifiant est entré dans le discours officiel des médias occidentaux : « Populisme ». Les partis politiques et les gouvernements jugés illégitimes sont immanquablement étiquetés avec le préfixe « populiste ». Il y a un vague sous-entendu que les partis « populistes » sont imprégnés de politiques honteuses de xénophobie, de racisme, de nationalisme et même de fascisme.

Mais qui fait le  » jugement  » ici ? Ce sont les partis politiques établis et les politiciens qui ont la possibilité de créer des médias d’information qui transmettent leurs mots et leur terminologie.

» Lire plus

Lois et légitimité, par Régis Chamagne

En ces temps où de nombreuses lois sont votées, au nom du peuple français, pour le profit de quelques-uns et au détriment de la multitude, il est nécessaire de se demander si ces lois sont légitimes et quelles sont les conditions de leur légitimité. Doit-on respecter la loi ? Sous quelles conditions ? Après tout, en 1942, sous le régime pétainiste, il y avait aussi des lois… anti-juives entre autres…

» Lire plus

Une attaque sur deux fronts contre l’orthodoxie et la Russie

Sous Poutine, l’Église orthodoxe a largement repris son rôle d’avant 1917 en tant que fondement moral de la société. Cela suscite non seulement une opposition politique, mais aussi une haine profonde et sincère de la part des élites postmodernes d’un Occident de plus en plus post-chrétien, non seulement vis-à-vis de Poutine et de la Russie en général, mais aussi contre l’Église orthodoxe russe – et, par extension, contre le christianisme orthodoxe lui-même.

» Lire plus

La tyrannie de la géographie

Tout le monde peut constater que la géographie détermine le destin d’une nation dans sa recherche de parcours historiques spécifiques et dans l’adoption d’orientations psycho-nationalistes bien connues. Sans océans ou hautes montagnes comme barrières naturelles, la Russie a développé au fil du temps un sentiment de méfiance envers les étrangers et une nervosité justifiés à l’égard des invasions et de la domination extérieure.

Pour la Grèce, la proximité de la Turquie (qui est islamique et, parfois, hostile) a inculqué un état d’esprit qui n’aurait pas existé si l’environnement naturel était différent. Les centaines d’îles éparses de la mer Égée nécessitent des dépenses militaires massives pour se doter d’une flotte pour les défendre.

» Lire plus