Les derniers articles [tous les articles]


Revue de presse[tous les articles]

Notre Dame : des interrogations quant à la piste accidentelle

L’incendie maîtrisé, de nombreuses questions se soulèvent.
Principalement : comment cela s’est-il passé et maintenant comme faire pour rénover. Macron nous propose d’en faire une « autre » finalement, encore plus belle, en 5 ans. Avant les JO. Ce que le feu n’a pu réussir, cette précipitation peut l’achever.

Avec beaucoup de précipitation, la presse et les politiques, dans une incantation unanime et répétitive, en appellent à l’ incendie accidentel, ce que le Procureur sous-entend également, excluant a priori la piste volontaire. Avant l’enquête. Si pour nous, non spécialistes, il est difficile d’apprécier, des voix de personnalités travaillant justement dans le domaine s’élèvent pour s’interroger sur la facilité, la rapidité et la violence avec laquelle du bois de plusieurs siècles, quasiment transformé en pierre avec les années, a pu s’enflammer, l’ai dirait presque, si facilement. Surtout que, contrairement à ce qui est répété en boucle sur les plateaux, tout le système de sécurité de Notre-Dame a été remis à plat, notamment des portes coupe-feux ont été installées et le système électrique à neuf. Donc, la petite étincelle venant des travaux ne peut en aucun cas être la source d’un tel incendie, il faut une charge calorifique importante de départ pour lancer un tel incendie. L’accident semble improbable …

Source : COMITE VALMY – Notre-Dame : des interrogations quant à la piste accidentelle discrètement soulevées par Karine Bechet-Golovko

Emmanuel Macron et Notre-Dame : une décision, une ânerie

Il ne se passe donc pas une journée depuis l’incendie de Notre-Dame-de Paris sans que le Président de la République et son gouvernement ne nous gratifient d’annonces toutes plus absurdes ou scandaleuses les unes que les autres.

Emmanuel Macron avait déjà fait très fort mardi en expliquant qu’il allait reconstruire Notre-Dame plus belle qu’avant, et en cinq ans (voir notre article). Plus belle qu’avant ? On sait désormais comment : en lançant un concours d’architecture pour la reconstruction de la flèche ! Car pour notre Président de la République, « la flèche ne faisant pas partie de la cathédrale d’origine », on peut l’effacer d’un trait de plume. Exit Viollet-le-Duc de la cathédrale Notre-Dame. On en est là, donc, en 2019, de la considération pour le XIXe siècle que les historiens de l’art ont pourtant réhabilité ces quarante dernières années. On ne sait que dire devant tant d’inculture.

Source : La Tribune de l’Art – Emmanuel Macron et Notre-Dame : une décision, une ânerie

Rapport sur la liberté de la presse : «l’hostilité» et la «haine» envers les journalistes augmentent  

Reporters sans frontières a publié ce jeudi son rapport 2019 sur la liberté de la presse dans le monde. Seulement 24% des 180 pays et territoires étudiés affichent une situation «bonne» ou «plutôt bonne» pour la liberté de la presse.

«La haine des journalistes a dégénéré en violence». Le rapport 2019 de Reporters sans frontières sur la liberté de la presse dans le monde, publié ce jeudi, est loin d’être optimiste. 24% seulement des 180 pays et territoires étudiés affichent une situation «bonne» ou «plutôt bonne» pour la liberté de la presse, contre 26% en 2018. La majorité des pays sont dans une situation soit problématique (37%), soit difficile (29%), soit préoccupante (11%), d’après le classement établit par RSF. «Le nombre de pays considérés comme sûrs, où les journalistes peuvent exercer leur métier en toute sécurité, continue de se réduire, tandis que les régimes autoritaires renforcent leur emprise sur les médias», écrit l’ONG. Le rapport dénonce «l’hostilité» voire «la haine» à l’encontre des journalistes qui mène à «des passages à l’acte plus graves et plus fréquents, qui provoquent un accroissement des dangers».

 

Source : Le Figaro – Rapport sur la liberté de la presse : «l’hostilité» et la «haine» envers les journalistes augmentent  

Le Brexit Party de Nigel Farage se hisse en tête des sondages des élections européennes alors que le Ukip perd du terrain

Le nouveau parti de Nigel Farage, le Brexit Party, s’est hissé au premier rang des sondages d’opinion avant les élections européennes du mois prochain.

Le parti, qui n’a été officiellement lancé que le 12 avril, est maintenant plébiscité par 27 % des électeurs.

Le parti du Brexit s’est classé troisième dans le sondage de YouGov la semaine de son lancement, à 15 %, le soutien au nouveau mouvement ayant presque doublé en quelques jours.

M. Farage, l’ancien dirigeant du Ukip, a déclaré, lorsqu’il a lancé le parti, qu’il avait parié 1 000 livres sterling à trois contre un sur le fait qu’il remporterait la plus grande part du vote si le Royaume-Uni allait aux urnes le 23 mai.

Le nouveau sondage suggère que M. Farage est sur la bonne voie pour gagner ce pari, en grande partie parce que d’anciens supporters du Ukip semblent avoir quitté le navire pour soutenir son nouveau bolide politique.

Source : The Daily Telegraph Nigel Farage’s new Brexit Party surges to top of European elections poll as Ukip loses support

Les théories du complot fleurissent autour de l’incendie de Notre-Dame 

Comme souvent lors de grands faits d’actualité, plusieurs internautes cherchent un sens caché à la tragédie qui a frappé la cathédrale de Paris. D’autres diffusent, sciemment ou non, des informations erronées.

L’enquête va durer des mois, a prévenu Laurent Nuñez, le secrétaire d’État à l’Intérieur. Des mois avant que l’on détermine avec précision l’origine du sinistre qui a détruit la toiture de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Une seule chose certaine, quelques heures après la fin de l’incendie: les autorités privilégient l’accident. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour «destruction involontaire par incendie». «J’indique très clairement que rien en l’état ne va dans le sens d’un acte volontaire, c’est donc une piste accidentelle qui est privilégiée à ce stade» a souligné pour le procureur de Paris. Les premières pistes convergent vers le chantier de rénovation du toit de la cathédrale, d’où semble parti l’incendie.

Source : Le Figaro – Les théories du complot fleurissent autour de l’incendie de Notre-Dame 

EDF renationalisé ? Les enjeux d’un « big bang » annoncé

L’Etat s’apprêterait à lancer une renationalisation, au moins partielle, des activités nucléaires d’EDF. L’enjeu est double : faire face à une dette colossale, et mettre fin à l’instabilité des prix.

La doctrine du « en même temps » théorisée par Emmanuel Macron concerne aussi les « bijoux de famille ». Alors que les députés viennent de voter la privatisation des Aéroports de Paris (ADP) et de la Française des jeux, l’exécutif aurait désormais pour ambition de… renationaliser EDF, privatisé en 2004, au moins de manière partielle. Ce projet, révélé lundi par Le Parisien, porte même un nom, « Hercule », et dispose déjà d’un calendrier : une première présentation en interne en juin, une autre au gouvernement d’ici la fin de l’année, une proposition de validation auprès de Bruxelles en 2020, pour une mise en œuvre en 2021.

Source : Europe 1 – EDF renationalisé ? Les enjeux d’un « big bang » annoncé

Amnesty International exige l’abrogation de la loi anti-casseur en France

L’organisation de défense des droits de l’homme condamne la loi anti-casseurs controversée – adoptée en réponse à la violence lors des manifestations des gilets jaunes – comme « une loi totalement ad hoc adoptée à la hâte ».

Amnesty International a appelé les législateurs français à abroger une loi « anti-vandalisme » adoptée en réponse aux violences commises lors de certaines manifestations des gilets jaunes.

En février, l’Assemblée nationale a voté par 387 voix contre 92 dans le projet de loi controversé « anti-vandalisme ».

Nicolas Krameyer, chef de la branche française de l’organisation des droits de l’homme, a qualifié la loi anti-casseurs de « loi totalement ad hoc adoptée à la hâte », et a déclaré : « Il existe déjà un arsenal répressif suffisant en France. »

Source : Connexion France – Amnesty demands repeal of France’s anti-vandal law



Tribune Libre - Articles de la communauté [tous les articles]


Illustrations au hasard [toutes les illustrations]

Le patriotisme est chose sainte. C’est la vertu, la fierté, la santé et la consolation des peuples. C’est lui qui, seul, dans l’égoïsme abominable où nous nous mourons, dans la décomposition du sang de la France qui va pourrissant chaque jour davantage les meilleurs et les plus robustes, peut encore aux heures suprêmes du danger, faire germer, sur notre sol dégénéré, les semailles des gloires anciennes, et rallumer les enthousiasmes éteints dans nos cœurs refroidis.

Octave Mirbeau, Le Gaulois, 11 janvier 1883.



Contenu Soverain [tous les articles]


Vidéo à la Une
Suggestions de l'équipe