« La suprématie blanche », l’égalitarisme et l’effondrement du christianisme