Trump a invité Poutine au sommet de la Maison Blanche, d’après le Kremlin

 

Deux semaines après que le président Trump a félicité le président russe Vladimir Poutine pour son dernier triomphe électoral (défiant ainsi son ses conseillers sur la Sécurité nationale), l’Agence France Presse et Bloomberg ont rapporté lundi que le président a invité Poutine à un sommet à la Maison Blanche.

Le Kremlin a fait cette annonce quelques jours seulement après que la Russie a décidé d’expulser 60 diplomates américains et de fermer un consulat américain à Saint-Pétersbourg en représailles contre des expulsions américaines.

 

 

La Maison Blanche n’a rien dit au sujet d’un sommet. Le président Trump a laissé les choses vagues lorsqu’il a évoqué pour la première fois la possibilité d’une rencontre formelle entre les deux dirigeants – une déclaration qui a scandalisé les critiques de Trump. Une telle réunion ne servira qu’à embarrasser et à exaspérer le Conseiller spécial Robert Mueller, surtout maintenant que la section « Russie » de son enquête sur la Russie a apparemment abouti à une impasse.

Yuri Ouchakov, conseilleur du Kremlin en politique étrangère a déclaré aux journalistes lors d’une réunion d’information à Moscou que Trump avait lancé l’invitation. Cependant, il a précisé que les deux dirigeants n’ont pas eu l’occasion d’entamer des pourparlers « constructifs » en raison des retombées de l’empoisonnement de Skripal.

Le Kremlin a déclaré qu’il espère que les Etats-Unis ont mis fin à leurs tactiques agressives contre la Russie. Bloomberg a souligné que Poutine prévoit de discuter de l’accord avec l’Iran (dont la Russie est signataire) lors d’une réunion avec le président iranien plus tard cette semaine. La réunion se tiendra lors d’un sommet organisé par la Turquie, où le président iranien Hassan Rouhani, Poutine et le président turc Recep Tayyip Erdogan discuteront de questions liées à la situation de plus en plus tendue en Syrie. Dans ses entretiens avec l’Iran, la Russie a déclaré qu’elle cherchait à « préserver l’efficacité du plan d’action global commun ».

Le Kremlin a également déclaré que Poutine n’a pas l’intention de rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un – contrairement à Trump, qui devrait rencontrer le dirigeant nord-coréen dès le mois de mai.

Trump et Poutine se sont rencontrés à plusieurs reprises lors de grandes conférences à l’étranger.

Source de l’article 

 

 

 

 

Co-fondateur de Soverain.

Aujourd’hui basé à Londres, a passé plusieurs années en Asie, la France n’a jamais été aussi loin et proche à la fois.

Amoureux de la géopolitique, de la controverse et de la critique impertinente.