La rentrée au Parlement britannique : le parti travailliste demande à ses parlementaires de bloquer le Brexit

 

Jeremy Corbyn va donner des instructions à ses parlementaires pour voter l’abrogation de la loi lors de la deuxième lecture la semaine prochaine, selon plusieurs rapports.

Le cabinet fantôme est prêt à rencontrer ce matin (mardi 5 septembre 2017) les différentes parties pour traiter de la stratégie à adopter.
Durant les vacances, le parti travailliste a changé sa position et souhaite à présent rester dans le marché unique et l’union douanière pendant une période de transition après que la Grande-Bretagne aura officiellement quitté l’UE en mars 2019.

The Guardian rapporte que le parti forcera ses parlementaires à voter contrer la loi durant la seconde lecture à la Chambre des Communes. La loi sera débattue au Parlement pour sa seconde lecture jeudi prochain avant un vote crucial la semaine prochaine dans lequel le parti travailliste pourrait saborder le processus du Brexit.

David Davis, le Secrétaire du Brexit, fait face aux questions à la Chambre aujourd’hui après plusieurs mois de négociations durant lesquels l’UE affirme qu’elle a échoué à faire des progrès marquants sur des points clés.
Sir Keir Starmer, le Secrétaire du cabinet fantôme sur le Brexit, est attendu pour répondre aux déclarations de M. Davis aujourd’hui et pourrait exposer les votes du parti travailliste pour abroger la loi.

En attendant, M. Corbyn fait face à d’autres problèmes, notamment avec la campagne de son parti pour le Marché unique qui sera formellement lancée mardi soir à Londres.

Le groupe mené par le parlementaire Heidi Alexander et Alison McGovern, cherche à faire changer la position du parti travailliste vers un support unique pour rester dans le Marché unique en se maintenant membre de la zone économique européenne et l’union douanière au-delà de la période de transition.

Le Brexit a été lancé en mars dernier mais certaines ailes du pouvoir ne voient pas le processus comme une avancée pour le pays. Le parti travailliste, qui agit comme la véritable opposition politique au gouvernement de Theresa May, s’active pour mettre des bâtons dans les roues de ce processus inédit.

 

 

Cependant, les derniers sondages favorisent la réalisation du Brexit et on imagine la difficulté immense qui se profile pour les Britanniques, le sujet clivant par excellence et véritablement révolutionnaire pour ce pays qui a toujours su montrer la voie de l’émancipation des peuples en Occident.

Une situation de blocage serait hautement problématique pour les Britanniques et ne serait pas sans rappeler la présidence Trump et sa politique qui rencontrent une opposition franche et radicale outre-Atlantique.