L’Ukraine commence d’importants exercices de ses forces aériennes avec l’OTAN pour « protéger son espace aérien » de la Russie

Article de Tyler Durden, traduit par Soverain

Il y a quelques jours à peine, nous avons constaté que les États-Unis traitent maintenant l’Ukraine comme s’il s’agissait d’un membre de l’OTAN, puisque le 27 septembre, Washington a fait don à l’Ukraine de deux navires de guerre destinés à combattre la Russie. Et maintenant, dans un mouvement qui sera certainement perçu par la Russie comme une provocation majeure et intolérable, l’Ukraine a annoncé le début d’exercices militaires conjoints impliquant des pays de l’OTAN.

Ce qui a été surnommé l’opération Clear Sky 2018 à l’ouest de l’Ukraine a démarré lundi et se concentrera sur les opérations de défense aérienne afin de « protéger l’espace aérien » de la Russie. Les opérations comprendront la participation de l’armée américaine et de plusieurs autres pays de l’OTAN, dont la Pologne et la Roumanie, pays voisins, ainsi que la Grande-Bretagne et les Pays-Bas.

L’ambassade des États-Unis en Ukraine a décrit l’événement comme un « exercice militaire multinational axé sur la promotion de la paix et de la sécurité » – mais nous doutons fortement que ce soit la paix qui en soit le résultat durable.

Quelques 700 soldats devraient participer à l’opération, dont au moins la moitié sera composée de forces non ukrainiennes membres de l’OTAN, qui durera jusqu’au 19 octobre.

L’US Air Force jouera un rôle consultatif important avec les avions de chasse F-15C Eagle et les avions de transport militaire C-130J Super Hercules et les drones C-130J impliqués dans des exercices d’entraînement menés avec environ 30 avions ukrainiens, selon un communiqué officiel du ministère.

Et de plus, selon l’armée de l’air ukrainienne, des avions officiels polonais et roumains participeront pour la « première fois » à une exposition commune « pour protéger l’espace aérien », selon le porte-parole militaire Yuriy Ignat a déclaré.

Entre-temps, une déclaration de l’armée de l’air américaine a déclaré que le but de l’exercice est de « renforcer les capacités régionales afin de garantir la souveraineté aérienne et de promouvoir la paix et la sécurité par la coopération ».

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a également tenu à signaler à la Russie que Kiev se sent plus que jamais enthousiasmé d’avoir du matériel militaire américain qui patrouille dans le ciel : « Le personnel et les avions de l’armée de l’air ukrainienne ont été redéployés sur l’aérodrome de Starokonstantinov. Un événement important a été l’arrivée des avions F-15 de la 144e escadre de chasse de la Garde nationale aérienne californienne », a déclaré un communiqué.

Depuis le début des combats entre les forces pro-russes et pro-occidentales en 2014, plus de 10 000 Ukrainiens ont été tués. Depuis l’annexion de la Crimée par la Russie, les responsables de Kiev n’ont cessé d’insister sur l’imminence d’une invasion militaire russe et ont même suggéré la possibilité d’un scénario de troisième guerre mondiale entre l’Ouest et la Russie centré sur le territoire ukrainien.

Bien qu’une série d’exercices russes et de l’OTAN se soient déroulés sans incident grave entre les puissances rivales ces derniers temps, les exercices aériens impliquant des avions de l’OTAN au-dessus de l’Ukraine seront la démonstration de force la plus contestable jamais organisée.

Tyler Durden

Traducteur et rédacteur sur Soverain.
Sympathisant de l’Action Française pour son école de pensée, de Debout la France pour l’embryon de rassemblement transpartisan, et de l’Union populaire républicaine pour ses analyses sur l’Union européenne.
Milite pour un large rassemblement des patriotes au delà des partis pour rétablir la souveraineté de la France sur les traités supranationaux. Être de droite ou de gauche c’est déjà se priver d’une partie de ce qui fait la France.


À l'attention de nos lecteurs:
  • Soverain a réalisé cette traduction d'article pour vous faire partager un point de vue bien souvent non abordé par nos médias francophones. Les propos tenus par l'auteur ne reflètent pas forcément la ligne éditoriale de Soverain; dès lors qu'un article traite un sujet de façon intéressante, cohérente et vérifiée, il a sa place sur notre site.
  • Tous les articles/auteurs ayant un parti-pris, nous attirons votre attention sur le fait, qu'ici comme ailleurs, vous devez faire preuve d'esprit critique, et croiser plusieurs sources d'informations pour vous faire un avis personnel sur un sujet/événement.
  • Cet article est soumis à la licence [Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International], vous pouvez donc le reproduire à des fins non commerciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.