L’Irlande va déplacer toutes ses réserves pétrolières hors du Royaume-Uni à l’approche du Brexit

Article de Tsvetana Paraskova pour OilPrice.com, traduit par Soverain, illustrations de Zerohedge

Le gouvernement irlandais devrait se mettre d’accord cette semaine sur un plan visant à déplacer toutes les réserves pétrolières d’Irlande du Royaume-Uni tandis que celui-ci intensifie ses préparatifs pour le Brexit, a rapporté le Sunday Independent d’Irlande.

Dans le cadre de ce plan, considéré comme l’une des décisions liée au Brexit les plus importantes pour l’Irlande à ce jour, l’Irlande transférera près de 200.000 tonnes de produits pétroliers des raffineries britanniques vers l’Irlande ou d’autres États membres de l’UE, alors que le Royaume-Uni se prépare à quitter le bloc de l’Union européenne.

Selon le Sunday Independent, les hydrocarbures seraient déplacés hors du Royaume-Uni « pour des raisons de sécurité nationale ».

« Nous payons pour le stockage là-bas, ce qui aura de sérieuses implications pour les raffineries britanniques qui ont stocké nos hydrocarbures pendant près de deux décennies », a déclaré une source gouvernementale irlandaise à Sunday Independent.

L’Irlande dispose de 1,5 million de tonnes de réserves pétrolières. Quelque 500 000 tonnes de ces réserves sont stockées dans d’autres pays, dont le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark et l’Espagne. Les 1 million de tonnes restantes sont stockées dans les ports le long des côtes irlandaises.

En vertu de la Directive sur les stocks pétroliers de l’UE, les pays de l’UE doivent maintenir des stocks d’urgence de pétrole brut et/ou de produits pétroliers égaux à au moins 90 jours d’importations nettes ou 61 jours de consommation, selon le plus élevé des deux.

Selon les rapports, l’une des options de l’Irlande pour transporter les réserves pétrolières hors du Royaume-Uni pourrait être de transporter physiquement le pétrole via des tankers. Une autre solution est également à l’étude : conclure des accords commerciaux dans le cadre desquels la propriété du pétrole britannique dans un autre État membre de l’UE est transférée à l’Irlande, sans qu’il soit nécessaire de déplacer physiquement le pétrole.

Pendant qu’elle étudie où conserver ses réserves pétrolières après le Brexit, l’Irlande pourrait devenir le premier pays au monde à abandonner complètement les investissements dans les combustibles fossiles, après l’adoption, la semaine dernière, par la Chambre basse du pays, le Dáil Éireann, du projet de loi sur le désengagement des combustibles fossiles.

Article de Tsvetana Paraskova pour OilPrice.com, traduit par Soverain, illustrations de Zerohedge

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur vk