Les tabous persistants de la collaboration de gauche et de la Résistance catho-patriotique

Alexandre del Valle rappelle que si la version de l’Elysée (qui a invoqué la nécessité d’aller à l’essentiel en raison des temps très courts impartis à chaque chef d’Etat) est plausible, cette polémique est l’occasion de déconstruire les mythes culpabilisateurs qui permettent aux tenants de la Reductio ad hitlerum de dépeindre systématiquement l’Église catholique et la droite comme étant le camp des « collabos » face à une Résistance globalement communiste et « de gauche ». Rien n’est plus faux. Et rien n’est plus préjudiciable à la santé de la Nation France condamnée à l’autodénigrement, à la christianophobie et à la soumission au totalitarisme marxiste, hélas de ce fait jamais condamné moralement malgré ces millions de morts qui n’ont rien à envier au nazisme.

Source : Les tabous persistants de la collaboration de gauche et de la Résistance catho-patriotique | Atlantico.fr




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.