Les produits agricoles, fromages et vins français touchés de plein fouet par l’essor de l’euro

Habituées à profiter d’un euro compétitif depuis cinq ans sur des marchés des matières premières libellés en dollars, les campagnes françaises commencent à s’inquiéter. Depuis un an, l’euro s’est ainsi apprécié de 7 % face au billet vert. Ce qui pénalise d’autant la compétitivité des blés, maïs, orge, sucre tricolores sur des marchés du grand export, qui absorbent chaque année 45% de leurs volumes. […]

La monnaie unique s’est appréciée de 20 % face au rouble russe ou à la hrivna ukrainienne, de 30 % face au real brésilien ou de 33 % contre le peso argentin. « Face aux gros exportateurs du bassin de la mer Noire, notre compétitivité en termes de prix s’est donc sérieusement dégradée ». […]

Ces faibles volumes ont du mal à rivaliser avec des céréales russes ou ukrainiennes dopées par leurs devises en berne. Idem pour le blé argentin, principal concurrent de la France sur des marchés clés à l’export, comme le Maroc.[…]

Source : Les produits agricoles, fromages et vins français touchés de plein fouet par l’essor de l’euro – Le Figaro

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur vk