C’est la fin de la démocratie en Grande-Bretagne, prévient Lord Sumption, juriste de haut niveau

[…] Le public britannique, conclut-il, a été effrayé par la propagande du gouvernement et a exigé une protection autoritaire – au nom de la « sécurité » – qu’il regrettera sérieusement.

« Le public britannique n’a même pas commencé à prendre conscience de la gravité de ce qui arrive à notre pays. Beaucoup, peut-être la plupart d’entre eux, s’en moquent et ne s’en préoccuperont pas avant qu’il ne soit trop tard. Ils ont instinctivement le sentiment que la fin justifie les moyens, devise de tout gouvernement totalitaire qui ait jamais existé. Pourtant, ce qui nous unit en tant que société, ce sont précisément les moyens par lesquels nous faisons les choses. C’est le respect commun d’une façon de prendre des décisions collectives, même si nous ne sommes pas d’accord avec les décisions elles-mêmes. Il est difficile de respecter la façon dont les décisions de ce gouvernement ont été prises. Cela marque un passage à un modèle politique plus autoritaire qui survivra à la crise actuelle. Il ne fait guère de doute que pour certains ministres et leurs conseillers, c’est un résultat souhaitable. Les prochaines années devraient voir une transformation radicale et durable de la relation entre l’État et le citoyen. Elle s’accompagnera d’un changement tout aussi fondamental dans nos relations mutuelles, un changement caractérisé par la méfiance, le ressentiment et l’hostilité mutuelle. Dans la nature des choses, les gouvernements autoritaires fracturent les sociétés qu’ils gouvernent. L’utilisation du pouvoir politique comme instrument de coercition de masse est corrosif. Il divise et il embrase. Dans ce cas, il est aggravé par l’atteinte soutenue à l’interaction sociale qui, tôt ou tard, va desserrer le liant qui nous a permis de faire face aux crises précédentes. L’impact inégal des mesures du gouvernement érode tout sens de la solidarité nationale. Les pauvres, les personnes mal logées, les travailleurs précaires et les personnes socialement isolées sont ceux qui ont le plus souffert des mesures du gouvernement. Surtout, les jeunes, qui sont peu touchés par la maladie elle-même, ont dû supporter la quasi-totalité du fardeau, sous la forme de possibilités d’éducation et de perspectives d’emploi gâchées dont les effets se feront sentir pendant des années. »

La démocratie, dit-il, est peut-être terminée au Royaume-Uni.

« Ce qui la remplacera, c’est une démocratie nominale, avec un style moins délibératif et consensuel et une réalité autoritaire que nous aimerons beaucoup moins. »

Source : Breitbart : Democracy Is Over In Britain, Warns Top Lawyer Lord Sumption

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur vk