Voyage en ortografie. Est-ce Molière qu’on assassine ?

Euphémisme, notre orthographe est… difficile. Pourquoi ? De toutes les langues romanes la moins latine en raison de ses évolutions phonologiques et de la présence dans son fonds primitif de nombreux étymons franciques (et dans une bien moindre mesure celtiques), le français n’en présente pas moins la caractéristique paradoxale d’avoir voulu marquer et figer dans son orthographe sa filiation parfois fantasmée avec le latin et le grec par l’introduction, principalement aux xve et xvie siècles, de multiples lettres muettes dites étymologiques.