Le Royaume-Uni devient la première destination d’investissement au monde (malgré le Brexit, bien sûr)

C’est une nouvelle semaine et un bonne dans le monde réel – pas dans le monde parallèle et improductif de Westminster. La semaine dernière, le Royaume-Uni a été proclamé numéro un mondial de l’investissement, remplaçant les États-Unis, une économie neuf fois plus importante que la nôtre. Mais c’est sûrement faux : le Royaume-Uni quitte le monde, après tout ; ne sommes-nous pas en train de nous fermer à cause du Brexit ?!?

» Lire plus

Merkel est « hautement qualifiée » pour un poste de haut niveau dans l’UE, selon Juncker

Dans une interview accordée au groupe allemand Funke Media Group, le président de la Commission européenne, dont le mandat arrive à son terme à l’automne, a déclaré qu’il « ne pouvait pas imaginer » que Merkel « disparaîtrait sans laisser de trace ». « Les libéraux, dont Emmanuel Macron fait partie, n’ont pas réussi à présenter un candidat principal et ont donc proposé neuf candidats », a déclaré Juncker. « Je peux déjà vous dire une chose : il n’y aura pas neuf présidents de commissions libéraux. »

» Lire plus

Le plan derrière l’extension de l’article 50

Caroline Bell soutient que les pourparlers du premier ministre avec les travaillistes sont une feinte. Le véritable plan de May est l’obtention du soutien du Labour pour l’organisation, après Pâques, d’un second référendum pouvant mener à l’annulation du Brexit.

» Lire plus

Le choix de l’Europe

L’humanité est de plus en plus prise dans la tempête des conflits. Le désordre dans le monde s’aggrave. L’hypothèse d’une grande guerre ne peut plus

» Lire plus

Brexit : la vision à long terme

La Grande-Bretagne est aujourd’hui confrontée à un nouveau défi historique, et je suis convaincu qu’elle retrouvera son unité et sa détermination. La vision bruxelloise de l’avenir de l’Europe est une illusion, et la Grande-Bretagne ne manquera pas d’alliés parmi les peuples d’Europe lorsqu’elle défendra sa souveraineté.

» Lire plus

12 bonnes raisons d’être contre le maintien du Royaume-Uni dans l’union douanière

À notre avis, les arguments purement économiques en faveur de l’adhésion du Royaume-Uni à l’union douanière avec l’UE sont faibles, et les arguments stratégiques/politiques en faveur d’une union douanière sont encore moins convaincants. Les accords d’union douanière peuvent bien fonctionner pour les petites économies qui font une part écrasante de leurs échanges commerciaux avec un grand voisin. Mais le Royaume-Uni est la cinquième plus grande économie du monde, avec un commerce extérieur diversifié et des intérêts des entreprises et des consommateurs qui divergent souvent de ceux de l’UE

» Lire plus

La BCE, une bonne raison de quitter l’UE

Alors que l’économie de la zone euro s’oriente vers la récession et qu’un nouvel effondrement bancaire potentiel est possible, Hugh Gunn alerte sur le fait que l’instabilité de la Banque centrale européenne pourrait entraîner le Royaume-Uni dans des opérations de sauvetage si nous restons dans le cadre des dispositions transitoires.

» Lire plus