M. Corbyn, la seule façon de protéger les droits des travailleurs en Grande-Bretagne est d’échapper totalement au droit européen

Ce qui est extraordinaire, c’est que la gauche travailliste considère toujours l’UE comme un allié idéologique, même après l’holocauste économique de l’euro. L’austérité qu’ils dénonçaient à la maison était plus répandue sur le continent, et sans coussin monétaire (jusqu’au sauvetage de Draghi).

» Lire plus

Pourquoi un deuxième référendum serait une lourde erreur

Les arguments creux en faveur d’un deuxième référendum – et comment y faire face.
Les arguments en faveur d’un deuxième référendum sont désastreux, diviseurs et illusoires.
Pourquoi tous les arguments que vous avez entendus en faveur d’un deuxième référendum sont faux.

» Lire plus

Négocier le Brexit

Les députés ont eu le choix le plus clair possible. Ils habilitent le premier ministre et ses négociateurs, ou ils acceptent un accord pourri. Il est malhonnête de refuser d’habiliter le premier ministre, puis de brandir les mains en l’air avec horreur et d’exiger un deuxième référendum.

» Lire plus

Brexit : C’est bien plus qu’une crise britannique

A première vue, l’impasse dans laquelle se trouve le Brexit est l’expression d’une crise politique intérieure particulière. A y regarder de plus près, on a l’impression que l’UE ne peut pas faire face au retrait des Etats membres. Mais cette crise n’est-elle pas un symptôme de l’érosion de nos systèmes politiques ?

» Lire plus

La Cour suprême contre le peuple

Cet article soutient que la Cour a agi de façon partisane comme si elle était l’aile légale du camp Remain et que, par conséquent, la magistrature a maintenant besoin qu’on lui coupe les ailes.

» Lire plus

Si nous en sommes là, c’est parce que les Remainers ont collaboré avec l’UE pour empêcher un accord convenable

Si nous en sommes là, c’est car les Remainers ont collaboré avec l’UE pour empêcher un accord convenable. À force de propagande et de manigances, les Remainers ont fait capoter toute possibilité d’aboutir à un accord, confirmant aux Britanniques que leurs institutions sont impuissantes et qu’ils ne sont pas écoutés.

» Lire plus

Le long cycle électoral espagnol – Quel bilan tirer de la séquence décembre 2018-août 2019 ?

La longue séquence électorale qui s’est déroulée en Espagne au cours des derniers mois, et qui a donné lieu à d’infinis commentaires et négociations de toutes parts, est provisoirement terminée, même si certains nuages s’amoncellent à l’horizon.
Cet article se propose, durant ce court intermède, d’analyser brièvement les résultats des scrutins qui ont été organisés depuis décembre 2018 et de tirer certains enseignements de ce qui a pu être constaté outre-Pyrénées.

» Lire plus

Deux millions… Et donc ?

Le problème n’est pas le nombre. De fait, la démocratie consiste à dire non à bien plus de gens que deux millions de personnes. L’on dit déjà non à l’heure actuelle à 21 % des Espagnols qui s’expriment dans les sondages contre l’État des autonomies[2] et qui, dans un esprit impeccablement démocratique, acceptent avec résignation que leurs souhaits ne soient pas majoritaires.

» Lire plus

L’UE n’est pas l’amie du droit du travail

C’est devenu un mantra, répété à l’infini par les syndicats partisans du Remain : « Les ouvriers ne doivent pas payer le prix du Brexit. » Quel serait ce prix ? Et que diriez-vous de reconnaître le prix que les travailleurs doivent payer pour rester dans l’UE ? Les droits fondamentaux de l’UE concernent le marché. On est loin de « Vie, liberté et recherche du bonheur » ou « Liberté, égalité, fraternité ». En effet, l’UE agit comme un super-État dont la constitution incarne la liberté du capital et des capitalistes d’une manière inédite.

» Lire plus

La BCE a besoin d’un expert, pas d’une figure politique

En proposant la candidature de Christine Lagarde à un poste de haut niveau, les dirigeants européens ont préféré la politique à l’économie. Il se peut qu’il soit simplement question d’un début de politisation de la banque centrale. Nul besoin d’être un scientifique pour comprendre en quoi c’est inquiétant.

» Lire plus

Ces intellectuels français qui soutiennent le Frexit

Il est parfois difficile de soutenir l’idée du Frexit dans la société française. En effet, la sortie de la France de l’Union Européenne a fréquemment été associée à l’extrême droite et le rôle du Rassemblement National (ex-Front National) n’y est sans doute pas pour rien.

» Lire plus

La force de l’Europe réside dans la véritable diversité de ses nations

D’abord et avant tout, il doit s’agir d’une Union européenne où tous les citoyens ont leur mot à dire, une Europe où, dans la mesure du possible, les décisions sont prises localement, pas très loin de Bruxelles. Une telle UE produirait ce que l’Europe a de mieux à offrir. Ce serait une UE qui assure réellement la paix et promeut la prospérité au lieu de se laisser entraîner dans des rêves utopiques.

» Lire plus

4 raisons de l’échec de la gauche européenne

Les revers des partis centristes aux élections européennes ont montré que la crise de l’UE est loin d’être terminée. Pourtant, le manque de stratégie et d’identité de la gauche a entravé sa capacité à fournir une alternative. Nous vivons donc à une époque où les allégeances politiques changent rapidement. Mais quand la gauche doit-elle s’attendre à faire des progrès électoraux parmi les travailleurs européens et les sections réformistes de la classe moyenne, sinon maintenant ? Il est urgent d’expliquer l’échec désastreux de la gauche à le faire. Quatre raisons me viennent à l’esprit – il y en a certainement d’autres. Tout d’abord, la stratégie ; ensuite, l’européisme ; puis, le climat ; et enfin, son faux fédéralisme. Cela signifierait qu’il faudrait souligner que la démocratie commence au bas de l’échelle. Cette réconciliation avec la nature et entre les hommes ne tombe pas du ciel de « l’Europe » et ne se fait pas pour rien. Peu après leur élection, les membres du Parlement européen seront devenus 751 lobbyistes de la technocratie supranationale, déguisés en représentants démocratiques d’un peuple européen qui n’existe pas encore. Le changement social pour le mieux ne viendra ni d’en haut, ni d’eux.

» Lire plus