L’UE ne s’intéresse pas au libre-échange avec le Royaume-Uni, mais seulement à la domination politique

Les actions de l’UE au cours des deux dernières semaines montrent qu’elle ne vise pas à conclure un accord de libre-échange avec le Royaume-Uni, mais plutôt à se protéger contre la concurrence internationale et à dissuader les autres États membres de l’UE de suivre la même voie que le Royaume-Uni. Cette politique est sous-tendue par le dangereux recul de l’UE du libre-échange vers un modèle économique impérialiste et tourné vers l’intérieur.

» Lire plus

L’histoire du Brexit, racontée par BrexitCentral

Tout a commencé pour BrexitCentral en septembre 2016, moins de douze semaines après le référendum de juin 2016, au cours duquel plus de personnes ont voté pour que le Royaume-Uni quitte l’UE que dans n’importe quelle autre élection de l’histoire des Britanniques. Le reste est une longue péripétie avec de multiples rebondissements, dont l’aboutissement vient à peine d’avoir lieu ces derniers jours

» Lire plus

Brexit et Démocratie

Les débats de ces dernières années ont fait ressortir des idées très différentes sur ce qui constitue la démocratie, avec l’utilisation courante du terme « populiste » pour discréditer les résultats qui ne plaisent pas. Nous pensons cependant que la démocratie procédurale avec des élections libres et équitables est la base d’un bon gouvernement et qu’elle doit être défendue.

» Lire plus

La crise des migrants en Europe peut-elle être résolue ?

Depuis 2015, le flux de réfugiés fuyant les guerres sans fin au Moyen-Orient et en Afrique, dans lesquelles les États-Unis et les nations européennes sont engagés, vers l’Europe s’est poursuivi. La situation s’est transformée en une véritable crise et a entraîné une augmentation des tensions sociales dans de nombreux Etats membres de l’UE.

» Lire plus

M. Corbyn, la seule façon de protéger les droits des travailleurs en Grande-Bretagne est d’échapper totalement au droit européen

Ce qui est extraordinaire, c’est que la gauche travailliste considère toujours l’UE comme un allié idéologique, même après l’holocauste économique de l’euro. L’austérité qu’ils dénonçaient à la maison était plus répandue sur le continent, et sans coussin monétaire (jusqu’au sauvetage de Draghi).

» Lire plus

Pourquoi un deuxième référendum serait une lourde erreur

Les arguments creux en faveur d’un deuxième référendum – et comment y faire face.
Les arguments en faveur d’un deuxième référendum sont désastreux, diviseurs et illusoires.
Pourquoi tous les arguments que vous avez entendus en faveur d’un deuxième référendum sont faux.

» Lire plus

Négocier le Brexit

Les députés ont eu le choix le plus clair possible. Ils habilitent le premier ministre et ses négociateurs, ou ils acceptent un accord pourri. Il est malhonnête de refuser d’habiliter le premier ministre, puis de brandir les mains en l’air avec horreur et d’exiger un deuxième référendum.

» Lire plus

Brexit : C’est bien plus qu’une crise britannique

A première vue, l’impasse dans laquelle se trouve le Brexit est l’expression d’une crise politique intérieure particulière. A y regarder de plus près, on a l’impression que l’UE ne peut pas faire face au retrait des Etats membres. Mais cette crise n’est-elle pas un symptôme de l’érosion de nos systèmes politiques ?

» Lire plus

La Cour suprême contre le peuple

Cet article soutient que la Cour a agi de façon partisane comme si elle était l’aile légale du camp Remain et que, par conséquent, la magistrature a maintenant besoin qu’on lui coupe les ailes.

» Lire plus

Si nous en sommes là, c’est parce que les Remainers ont collaboré avec l’UE pour empêcher un accord convenable

Si nous en sommes là, c’est car les Remainers ont collaboré avec l’UE pour empêcher un accord convenable. À force de propagande et de manigances, les Remainers ont fait capoter toute possibilité d’aboutir à un accord, confirmant aux Britanniques que leurs institutions sont impuissantes et qu’ils ne sont pas écoutés.

» Lire plus

Le long cycle électoral espagnol – Quel bilan tirer de la séquence décembre 2018-août 2019 ?

La longue séquence électorale qui s’est déroulée en Espagne au cours des derniers mois, et qui a donné lieu à d’infinis commentaires et négociations de toutes parts, est provisoirement terminée, même si certains nuages s’amoncellent à l’horizon.
Cet article se propose, durant ce court intermède, d’analyser brièvement les résultats des scrutins qui ont été organisés depuis décembre 2018 et de tirer certains enseignements de ce qui a pu être constaté outre-Pyrénées.

» Lire plus

Deux millions… Et donc ?

Le problème n’est pas le nombre. De fait, la démocratie consiste à dire non à bien plus de gens que deux millions de personnes. L’on dit déjà non à l’heure actuelle à 21 % des Espagnols qui s’expriment dans les sondages contre l’État des autonomies[2] et qui, dans un esprit impeccablement démocratique, acceptent avec résignation que leurs souhaits ne soient pas majoritaires.

» Lire plus

L’UE n’est pas l’amie du droit du travail

C’est devenu un mantra, répété à l’infini par les syndicats partisans du Remain : « Les ouvriers ne doivent pas payer le prix du Brexit. » Quel serait ce prix ? Et que diriez-vous de reconnaître le prix que les travailleurs doivent payer pour rester dans l’UE ? Les droits fondamentaux de l’UE concernent le marché. On est loin de « Vie, liberté et recherche du bonheur » ou « Liberté, égalité, fraternité ». En effet, l’UE agit comme un super-État dont la constitution incarne la liberté du capital et des capitalistes d’une manière inédite.

» Lire plus

La BCE a besoin d’un expert, pas d’une figure politique

En proposant la candidature de Christine Lagarde à un poste de haut niveau, les dirigeants européens ont préféré la politique à l’économie. Il se peut qu’il soit simplement question d’un début de politisation de la banque centrale. Nul besoin d’être un scientifique pour comprendre en quoi c’est inquiétant.

» Lire plus