Sébastien Rihani

Sébastien Rihani

Engagé dans aucun parti politique, militant en désespoir de cause, ni gauche ni droite, étudiant sous perfusion de dépense publique et féru d'actualité politique, économique et internationale. Historien et juriste de formation. Retrouvez-moi sur Twitter : GrandOeil.

Européennes 2019 : les jours d’après

  Le résultat des élections européennes qui se sont tenues en France dimanche dernier a été l’occasion pour les commentateurs politiques de tous poils de se faire les dents sur un os dur, après deux ans de présidence Macron. Plusieurs surprises sont à relater, des bonnes comme des mauvaises, à

» Lire l'article

Le débat des européennes

Le débat de l’Emission politique organisé par France 2 qui devait à la base réunir 9 candidats a été sommé par le tribunal administratif de Paris d’inviter François Asselineau, Benoît Hamon et Florian Philippot.

» Lire l'article

Paroles de Gilets Jaunes ! (Acte XV, Clermont-Ferrand)

Le 23 février 2019, les Gilets Jaunes ont lancé un appel à grande échelle pour manifester dans la ville de Clermont-Ferrand, capitale de l’Auvergne, où environ 3.000 à 4.000 gilets jaunes se sont réunis pour l’Acte 15. Des manifestations ont aussi eu lieu dans Paris et à Rennes.

Puisque résidant à Clermont-Ferrand, votre serviteur s’est joint à la manifestion pour interroger des Gilets Jaunes.

» Lire l'article

Bal tragique chez les frexiters

Le camp du Frexit n’a aujourd’hui pas les moyens de se payer une division. Pourtant, c’est ce que choisissent d’entretenir les militants UPR et LP sur les réseaux sociaux. Si une maigre frange de ces deux appareils politiques accepteraient volontiers un dialogue, une entente ou une alliance, une partie significative des militants est lancée dans une croisade, maniant l’agressivité et l’animosité. La rivalité fraternelle étant souvent plus virulente lorsque les frères ou sœurs sont du même sang, l’exemple est ici édifiant.

» Lire l'article

Un big bang fiscal nécessaire en France ?

Dans le cadre du présent « Grand débat national », toutes les idées doivent apparemment être mises sur la table. Ainsi, vous êtes invités à la réflexion. Quel système fiscal voulons-nous ? Un système privilégiant la justice, l’efficacité ou conciliant les deux dans une certaine mesure ? Faut-il privilégier l’impôt de stock à l’impôt de flux ? Faut-il gonfler la fonction régulatrice et punitive de l’impôt ? Faut-il avantager l’impôt sur l’entreprise ou l’impôt sur les ménages ? Tout le monde doit-il payer l’impôt et la taxe ? Quelles idées nouvelles d’impôt peuvent être pensées ?

» Lire l'article

La loi de 1973 sur la Banque de France : fantasmes, réalité, explications.

Elle est connue de ceux qui errent sur internet depuis plusieurs années, c’est la fameuse loi dite « Giscard-Pompidou », aussi dite loi de 1973. Elle nourrit les fantasmes, les élucubrations et même les théories conspirationnistes qui prennent pour cible une collusion supposée entre le pouvoir exécutif français et les banques. Elle a le vent en poupe chez les gilets jaunes, mais peut-être à tort.

» Lire l'article

Le RIC, pour quoi faire ?

Les tenants de cette proposition de RIC prétendent avoir trouvé la panacée qui résoudrait les problèmes économiques, sociaux, démocratiques, institutionnels et même le problème de la représentation décadente de nos élus. C’est évidemment faire l’impasse sur l’ingéniosité de nos dirigeants capables de produire l’ajout du RIC dans la Constitution, mais d’un RIC handicapé qui ne porterait sur quasiment rien et/ou qui nécessiterait des conditions herculéennes pour être posé.

» Lire l'article

La réponse d’Emmanuel Macron aux Gilets Jaunes

Le Président de la République a produit quelques annonces, avec l’inventivité que l’on connaît aux haut-fonctionnaires et aux énarques. Après avoir condamné les violences en début de propos (pour les évacuer plus vite, geste salutaire), le Président s’est lancé dans une tirade sentimentale, expliquant et justifiant son engagement en politique et son action depuis lors.

» Lire l'article

Brexit : récapitulatif (presque) exhaustif

Le 23 juin 2016, le peuple britannique exprima son souhait de sortir de l’Union européenne à la suite d’un référendum national. Au cours de la campagne autour de ce référendum des figures internationales de premier plan comme Christine Lagarde avaient mis en garde les britanniques contre de possibles risques liés à la sortie du Royaume-Uni de l’UE : isolement de la Grande-Bretagne, fuite des capitaux investis au Royaume-Uni, gel des salaires, délocalisations de centaines de milliers d’emplois financiers…

» Lire l'article

Cap 2022 : Retour vers le futur

Parce qu’un peu de prospectivisme n’a jamais fait de mal à personne.

De la même manière qu’il existe en économie des cycles de Kondratiev voyant se succéder dans le temps des périodes de prospérité économique et des périodes antagonistes de dépression économique, l’histoire nous a souvent prouvé que les cycles politiques se succédant dans le temps peuvent être tout à fait antagonistes.

» Lire l'article

Pourquoi le Royaume-Uni tient-il économiquement la route en plein Brexit ?

Le 23 Juin 2016, le peuple britannique exprima souverainement son souhait de sortir de l’Union européenne à la suite d’un référendum national. Au cours de la campagne autour de ce référendum, des figures internationales de premier plan comme Christine Lagarde avaient mis en garde le peuple britannique, sur lequel les 10 plaies d’Egypte allaient s’abattre en cas de « OUI » au référendum.

» Lire l'article