Craig Murray

Craig Murray

Craig Murray est un auteur, diffuseur et militant des droits de l'homme. Il a été ambassadeur du Royaume-Uni en Ouzbékistan d'août 2002 à octobre 2004 et recteur de l'Université de Dundee de 2007 à 2010. La biographie complète de l'auteur est disponible à cette adresse : https://www.craigmurray.org.uk/about-craig-murray/ L'auteur peut être contacté à l'adresse suivante : craigmurray@mail.ru

Assange au tribunal

J’ai Ă©tĂ© profondĂ©ment Ă©branlĂ© par les Ă©vĂ©nements d’hier au tribunal de première instance de Westminster. Chaque dĂ©cision a Ă©tĂ© prise en dĂ©pit des arguments et des objections Ă  peine entendus de l’Ă©quipe juridique d’Assange, par un magistrat qui a Ă  peine fait semblant d’Ă©couter.

» Lire l'article

La version officielle de l’affaire Skripal : un canard mort

L’un des aspects les plus frappants de la version officielle de l’affaire Skripal est la façon dont ses aspects les plus invraisemblables ont Ă©tĂ© communiquĂ©s aux mĂ©dias grand public pendant une longue pĂ©riode, afin de gĂ©rer leur impact. Mais aujourd’hui, nous apprenons du Guardian (qui cite le New York Times) que Donald Trump n’a Ă©tĂ© convaincu de soutenir la ligne du gouvernement britannique qu’après avoir vu des photos de canards morts et d’enfants hospitalisĂ©s par la directrice de la CIA Gina Haspel.

» Lire l'article

Chelsea et Julian sont en prison, l’Histoire tremble

Ce soir [12 avril 2019], Chelsea Manning et Julian Assange sont tous deux en prison, tous deux pour des infractions liĂ©es Ă  la publication de documents rĂ©vĂ©lant les crimes de guerre amĂ©ricains en Afghanistan et en Irak, et tous deux accusĂ©s de rien d’autre. Peu importe les conneries politiques et ces mĂ©dias mainstream menteurs qui essaient de vous nourrir, c’est la simple vĂ©ritĂ©. Manning et Assange sont de vĂ©ritables hĂ©ros de notre temps, et ils en souffrent.

» Lire l'article

Hypocrisie au Royaume-Uni au sujet des lanceurs d’alertes, des Ă©diteurs et des non-espions

L’histoire de deux femmes incarcĂ©rĂ©es : lors de la JournĂ©e internationale de la femme, Chelsea Manning a de nouveau Ă©tĂ© emprisonnĂ©e, cette fois pour avoir refusĂ© de tĂ©moigner contre Julian Assange devant un grand jury. Chelsea a dĂ©jĂ  endurĂ© plus de sept ans d’emprisonnement complet – aucun AmĂ©ricain n’avait jamais passĂ© plus de trois ans en prison pour avoir divulguĂ© des secrets d’État au public, dans un pays qui avait toujours apprĂ©ciĂ© la libertĂ© d’expression.

» Lire l'article

Dawn Sturgess, par Craig Murray

La mort terrible de Dawn Sturgess jette une nouvelle ombre sur l’affaire Salisbury. Dawn semble avoir Ă©tĂ© une femme apprĂ©ciĂ©e et bien enracinĂ©e, avec des amis proches et des liens familiaux, dont la vie avait pris un tournant dĂ©favorable avant d’ĂŞtre cruellement interrompue.

Le rĂ©cit illogique, incohĂ©rent et variable du gouvernement sur les Ă©vĂ©nements de Salisbury et d’Amesbury Ă©tait apparu si ridicule qu’il Ă©tait tragi-comique. Tout sentiment d’amusement est maintenant soudainement dissipĂ©. Mais peu d’entres nous examinent sĂ©rieusement et objectivement la position du gouvernement.

» Lire l'article

Le mystère d’Amesbury

Les mĂ©dias grand public nous prĂ©sentent constamment des experts qui valideront toutes les propriĂ©tĂ©s miraculeuses du « novichok » nĂ©cessaires pour s’adapter Ă  la dernière lubie anti-russe du gouvernement. Ce soir, Newsnight a fait venir un expert en armes chimiques pour nous dire que le « novichok » est « extrĂŞmement persistant » et que, par consĂ©quent, celui qui a servi Ă  attaquer les Skripals pouvait encore traĂ®ner sur un buisson dans un parc.

» Lire l'article

On nous ressort l’Affaire Skripal

Juste au moment oĂą la Coupe du Monde avait forcĂ© les mĂ©dias britanniques Ă  reconnaĂ®tre Ă  contrecĹ“ur la vĂ©ritĂ© Ă©vidente que la Russie est un pays extrĂŞmement intĂ©ressant, peuplĂ© comme partout ailleurs par des gens agrĂ©ables et attrayants, nous avons un remake strident de l' »incident de Salisbury » qui envahit les mĂ©dias britanniques. Deux personnes sont tombĂ©es malades Ă  Amesbury Ă  cause d’une substance inconnue, qui pourrait ĂŞtre une drogue illicite, mais qui pourrait aussi provenir d’un contact avec la substance prĂ©tendument utilisĂ©e sur les Skripals, vraisemblablement quelque part Ă  l’intĂ©rieur pendant tout ce temps, comme on nous a dit qu’elle pouvait ĂŞtre Ă©liminĂ©e et neutralisĂ©e par l’eau.

» Lire l'article

Pas besoin de l’OTAN

Un sommet de l’OTAN approche et amène Donald Trump en Europe, puis sur nos rives (NDT : à Londres), et amène avec lui l’habituelle demande pour qu’une plus grande partie de l’argent des contribuables soit donnée aux fabricants d’armes.

Pourtant, l’OTAN est une institution manifestement inutile.

» Lire l'article

Yulia Skripal et le mystère de Salisbury

C’Ă©tait un plaisir de voir Yulia vivante et en bonne santĂ© hier, mĂŞme si, et c’est comprĂ©hensible, elle Ă©tait stressĂ©e. Il faut souligner que, contrairement Ă  Litvinenko, elle n’a portĂ© aucune accusation contre la Russie ou qui que ce soit d’autre au sujet de son empoisonnement.

» Lire l'article

L’Affaire Philip Cross

Note Soverain : Cet article de Craig Murray met en Ă©vidence les liens entre WikipĂ©dia, gĂ©nĂ©ralement rĂ©putĂ©e pour ĂŞtre une encyclopĂ©die libre et participative (et donc une rĂ©fĂ©rence dans le domaine de l’information), et la manière dont elle est utilisĂ©e Ă  des fins (gĂ©o)politiques avec la complicitĂ© supposĂ©e de son fondateur

» Lire l'article