Ambrose Evans-Pritchard

Ambrose Evans-Pritchard

Ambrose Evans-Pritchard est rédacteur en chef des affaires internationales du Daily Telegraph. Il couvre la politique et l'économie mondiale depuis 30 ans, basé en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique latine. Il a rejoint le Telegraph en 1991, en tant que correspondant à Washington et plus tard correspondant pour l'Europe à Bruxelles. En collaboration avec Ambrose Evans-Pritchard, Soverain traduit régulièrement quelques uns de ses articles afin de les mettre à la disposition des Français désireux d'avoir un autre angle de vue sur l'actualité européenne. Les articles originaux de cet auteur sont disponibles sur le site du Telegraph à l'adresse suivante : https://www.telegraph.co.uk/authors/ambrose-evans-pritchard/ Si vous avez la possibilité de souscrire à un compte Premium sur le Daily Telegraph, n'hésitez pas une seconde afin de profiter au maximum de la plume de cet excellent auteur !

M. Corbyn, la seule façon de protĂ©ger les droits des travailleurs en Grande-Bretagne est d’Ă©chapper totalement au droit europĂ©en

Ce qui est extraordinaire, c’est que la gauche travailliste considère toujours l’UE comme un alliĂ© idĂ©ologique, mĂŞme après l’holocauste Ă©conomique de l’euro. L’austĂ©ritĂ© qu’ils dĂ©nonçaient Ă  la maison Ă©tait plus rĂ©pandue sur le continent, et sans coussin monĂ©taire (jusqu’au sauvetage de Draghi).

» Lire l'article

La Banque fĂ©dĂ©rale d’Allemagne reconnaĂ®t les risques de dĂ©faut sur l’euro après le dĂ©cret sur la monnaie parallèle italienne

La Bundesbank allemande a averti qu’elle pourrait subir de lourdes pertes si un grand pays quittait l’euro et en venait Ă  faire dĂ©faut sur ses dettes envers le système de la Banque centrale europĂ©enne, mais a prĂ©venu que toute tentative de prĂ©paration Ă  une telle crise pourrait se retourner contre elle en dĂ©clenchant une attaque spĂ©culative. En fin de compte, les crĂ©anciers italiens seront confrontĂ©s Ă  un choix : soit accepter la dĂ©faillance dĂ©sordonnĂ©e d’un Italexit, soit placer la dette du pays sur une « voie durable » en allongeant les Ă©chĂ©ances, soit en appliquant une dĂ©cote de taux d’intĂ©rĂŞt, soit les deux. « Si vous continuez Ă  ajouter de la pression, le verre se brisera Ă  un moment donnĂ©, » dit-il.

» Lire l'article

L’union douanière de May-Corbyn est une absurditĂ© constitutionnelle et une victoire totale pour Bruxelles

Nous nous dirigeons donc vers une union douanière permanente et l’infĂ©odation britannique en tant que membre sans droit de vote du système juridique et rĂ©glementaire de l’UE. Cela ne peut aboutir qu’Ă  faire naĂ®tre de l’angoisse et des annĂ©es de conflit acharnĂ© avec l’Europe. TĂ´t ou tard, un problème explosif

» Lire l'article

L’inquiĂ©tude de l’Allemagne grandit quant aux consĂ©quences de l’ultimatum de l’UE pour la Grande-Bretagne

Des voix de plus en plus fortes s’Ă©lèvent en Allemagne pour dĂ©noncer l’accord de retrait du Brexit comme un Ă©chec fondamental de la politique europĂ©enne qui ne peut conduire qu’Ă  une dĂ©bâcle diplomatique et Ă  une animositĂ© grandissante. Si la politique de l’ultimatum de l’UE provoque une rupture gĂ©ostratĂ©gique avec

» Lire l'article

Le peuple suisse nous enseigne comment faire face Ă  un ultimatum commercial de l’UE

Pendant ce temps-lĂ , l’autre confrontation de l’UE avec un État europĂ©en dĂ©mocratique tourne mal. Les Suisses rĂ©sistent Ă  l’hĂ©gĂ©monie de la Cour europĂ©enne et Ă  la tentative de vider leur souverainetĂ© nationale de toute sa substance. La Suisse est confrontĂ©e Ă  une pression atroce. Ses anciens accords bilatĂ©raux avec l’UE

» Lire l'article

L’agro-technologie sera la prochaine industrie en plein essor alors que les guerriers du climat s’en prendront Ă  la grande alimentation

Au dĂ©but il y avait l’industrie des Ă©nergies fossiles. Puis vint le plastique. Aujourd’hui, la sociĂ©tĂ© tourne le dos Ă  l’agriculture et Ă  la grande distribution. L’Ă©conomie agraire mondiale gĂ©nère d’une manière ou d’une autre un quart des Ă©missions de gaz Ă  effet de serre. Parmi eux, le mĂ©thane et

» Lire l'article

Le Brexit sans accord fait moins peur Ă  mesure que l’UE Ă©labore des plans de survie

Alors que nous entrons dans les dernières semaines, il devient de plus en plus clair que le scĂ©nario apocalyptique du 30 mars, prĂ©vu depuis longtemps, ne se produira pas mĂŞme en cas de rupture sans accord. Ă€ ce moment-lĂ , Bruxelles perdra instantanĂ©ment le pouvoir de nĂ©gociation de l’article 50. Elle devra plutĂ´t expliquer aux capitales nationales de l’UE comment elle a si mal menĂ© les nĂ©gociations du Brexit.

» Lire l'article