Ambrose Evans-Pritchard

Ambrose Evans-Pritchard

Ambrose Evans-Pritchard est rédacteur en chef des affaires internationales du Daily Telegraph. Il couvre la politique et l'économie mondiale depuis 30 ans, basé en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique latine. Il a rejoint le Telegraph en 1991, en tant que correspondant à Washington et plus tard correspondant pour l'Europe à Bruxelles. En collaboration avec Ambrose Evans-Pritchard, Soverain traduit régulièrement quelques uns de ses articles afin de les mettre à la disposition des Français désireux d'avoir un autre angle de vue sur l'actualité européenne. Les articles originaux de cet auteur sont disponibles sur le site du Telegraph à l'adresse suivante : https://www.telegraph.co.uk/authors/ambrose-evans-pritchard/ Si vous avez la possibilité de souscrire à un compte Premium sur le Daily Telegraph, n'hésitez pas une seconde afin de profiter au maximum de la plume de cet excellent auteur !

M. Corbyn, la seule façon de protéger les droits des travailleurs en Grande-Bretagne est d’échapper totalement au droit européen

Ce qui est extraordinaire, c’est que la gauche travailliste considère toujours l’UE comme un allié idéologique, même après l’holocauste économique de l’euro. L’austérité qu’ils dénonçaient à la maison était plus répandue sur le continent, et sans coussin monétaire (jusqu’au sauvetage de Draghi).

» Lire l'article

La Banque fédérale d’Allemagne reconnaît les risques de défaut sur l’euro après le décret sur la monnaie parallèle italienne

La Bundesbank allemande a averti qu’elle pourrait subir de lourdes pertes si un grand pays quittait l’euro et en venait à faire défaut sur ses dettes envers le système de la Banque centrale européenne, mais a prévenu que toute tentative de préparation à une telle crise pourrait se retourner contre elle en déclenchant une attaque spéculative. En fin de compte, les créanciers italiens seront confrontés à un choix : soit accepter la défaillance désordonnée d’un Italexit, soit placer la dette du pays sur une « voie durable » en allongeant les échéances, soit en appliquant une décote de taux d’intérêt, soit les deux. « Si vous continuez à ajouter de la pression, le verre se brisera à un moment donné, » dit-il.

» Lire l'article

L’inquiétude de l’Allemagne grandit quant aux conséquences de l’ultimatum de l’UE pour la Grande-Bretagne

Des voix de plus en plus fortes s’élèvent en Allemagne pour dénoncer l’accord de retrait du Brexit comme un échec fondamental de la politique européenne qui ne peut conduire qu’à une débâcle diplomatique et à une animosité grandissante. Si la politique de l’ultimatum de l’UE provoque une rupture géostratégique avec

» Lire l'article

L’agro-technologie sera la prochaine industrie en plein essor alors que les guerriers du climat s’en prendront à la grande alimentation

Au début il y avait l’industrie des énergies fossiles. Puis vint le plastique. Aujourd’hui, la société tourne le dos à l’agriculture et à la grande distribution. L’économie agraire mondiale génère d’une manière ou d’une autre un quart des émissions de gaz à effet de serre. Parmi eux, le méthane et

» Lire l'article

Le Brexit sans accord fait moins peur à mesure que l’UE élabore des plans de survie

Alors que nous entrons dans les dernières semaines, il devient de plus en plus clair que le scénario apocalyptique du 30 mars, prévu depuis longtemps, ne se produira pas même en cas de rupture sans accord. À ce moment-là, Bruxelles perdra instantanément le pouvoir de négociation de l’article 50. Elle devra plutôt expliquer aux capitales nationales de l’UE comment elle a si mal mené les négociations du Brexit.

» Lire l'article