Amnesty International exige l’abrogation de la loi anti-casseur en France

L’organisation de défense des droits de l’homme condamne la loi anti-casseurs controversée – adoptée en réponse à la violence lors des manifestations des gilets jaunes – comme « une loi totalement ad hoc adoptée à la hâte ».

Amnesty International a appelé les législateurs français à abroger une loi « anti-vandalisme » adoptée en réponse aux violences commises lors de certaines manifestations des gilets jaunes.

En février, l’Assemblée nationale a voté par 387 voix contre 92 dans le projet de loi controversé « anti-vandalisme ».

Nicolas Krameyer, chef de la branche française de l’organisation des droits de l’homme, a qualifié la loi anti-casseurs de « loi totalement ad hoc adoptée à la hâte », et a déclaré : « Il existe déjà un arsenal répressif suffisant en France. »

Source : Connexion France – Amnesty demands repeal of France’s anti-vandal law




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.