Alors que revoilà le clivage droite-gauche à LREM, ou la fin du mirage macroniste

L’étalement du « grand débat » et les ambiguïtés d’Emmanuel Macron ont réactivé le clivage droite-gauche dans le camp présidentiel. Pendant que les ministres issus des Républicains jouent leur partition, certains proches du président rêvent d’un rééquilibrage à gauche, avec à la clé une nomination de Jean-Yves Le Drian à Matignon.

« Le sujet n’est pas de savoir qui vient de la droite ou de la gauche. Nous sommes là pour appliquer le programme du président de la République. » Ainsi Edouard Philippe, quasi martial, s’est-il exprimé lundi soir devant le groupe des députés de la majorité. Résolu à alimenter une légende qui ne trompe plus personne.

Après la crise des « gilets jaunes », « nous ne reprendrons plus le cours normal de nos vies », avait clamé, la main sur le cœur, Emmanuel Macron le 10 décembre. « Après le “grand débat”, rien ne sera plus comme avant », a renchéri la nouvelle porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, dimanche 7 avril dans le Parisien. Pour le moment, c’est au sein du camp présidentiel que rien ne sera plus comme avant. Les macroniens commencent à peine à mesurer un autre effet pervers de la période de concertation qui vient de s’achever, hormis l’attente et surtout la frustration qu’elle génère chez des Français, à qui l’on a promis des annonces « puissantes ».

Source : Marianne – Alors que revoilà le clivage droite-gauche à LREM, ou la fin du mirage macroniste




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.