En pratique : l’accord de type OMC

Loin d’être un « No-deal » (ou plutôt un retour à un commerce de pleine souveraineté selon les règles de l’OMC) ou un scénario « au bord du gouffre », un accord basé sur les règles de l’OMC apparaît de plus en plus comme le meilleur accord proposé.