Ils se sont trompés de statue

Dans cet article, Jesús Laínz revient sur le récent retrait d’une statue de Christophe Colomb à Los Angeles à titre de « réparation historique » face au génocide qu’il aurait commis à titre personnel dans le Nouveau Monde et aux exactions systématiques dont les Espagnols se seraient par la suite rendus coupables. Il cherche, comme d’autres chroniqueurs espagnols des dernières années, à revenir sur la « légende noire » de la colonisation espagnole en Amérique pour mieux la démonter.