L’Allemagne a été vaincue sur le Front de l’Est, pas en Normandie

Lors de mes nombreuses visites à travers le vaste champ de bataille de Normandie en France, je n’ai eu de cesse de me rappeler le sage dicton du grand monarque prussien, Frédéric le Grand :  » celui qui défend tout, ne défend rien « . En ce 74ème anniversaire du débarquement du jour J, il est bon de rappeler le vieux roi guerrier.

Adolf Hitler, un vétéran de l’infanterie, aurait certainement dû mieux le savoir que quiconque. Défendre les côtes européennes de la Bretagne à la Norvège était une chose impossible étant donné la faiblesse militaire et économique de l’Allemagne en 1944. Mais il ne comprenait pas cela. Après avoir si brillamment vaincu les fortifications de la Ligne Maginot en 1940, Hitler et son Haut Commandement répètent les mêmes erreurs stratégiques et tactiques que les Français seulement quatre ans plus tard : ne pas avoir assez de réserves pour contre-attaquer efficacement les percées ennemies.

Les tensions qui divisent l’Europe….. Le véritable ennemi est à l’intérieur

Peu de sommets de l’Union européenne ont été aussi conflictuels et rancuniers que le rassemblement de ses 28 dirigeants nationaux à Bruxelles cette semaine.

La question de l’immigration illégale est le « champ de bataille principal », comme l’a dit le Wall Street Journal. Mais il y a un certain nombre de questions litigieuses, y compris la politique économique de la zone euro et la manière dont le bloc devrait conduire ses relations avec la Russie.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré avant le sommet de deux jours à Bruxelles : « Nous avons une crise politique plus qu’une crise migratoire ». Il faisait allusion aux tensions plus profondes au sein de l’UE.