Le début de la fin de l’ère Bilderberg

C’est le début de la fin pour l’idéologie Bilderberg/Soros. L’Ancien Ordre s’accrochera jusqu’au dernier ongle. La conception du monde selon Bilderberg est la notion de cosmopolitisme multiculturel et international qui surpasse le nationalisme d’antan, annonce la fin des frontières et mène à une gouvernance économique et politique mondiale et technocratique dirigée par les États-Unis. Ses racines remontent à des figures telles que James Burnham, un anti-Staline, ancien trotskyste, qui, dès 1941, plaidait pour que les leviers du pouvoir financier et économique soient placés entre les mains d’une classe dirigeante : une élite – qui seule serait capable de diriger l’Etat contemporain – grâce au marché de cette élite et à son bon-sens technico-financier. C’était, sans ambiguïté, un appel à une oligarchie experte et technocratique.

L’Initiative européenne d’intervention : une nouvelle force militaire voit le jour en Europe

Les prédictions se sont réalisées sur l’émergence d’un nouveau groupe de défense qui changera le paysage de la défense européenne. Le 25 juin, les responsables de la défense de neuf pays de l’UE ont signé la création d’une nouvelle force appelée Initiative européenne d’intervention (IEI), qui est dirigée par le président français Emmanuel Macron. La nouvelle organisation disposera d’un budget commun et d’une doctrine établissant ses lignes de conduite pour l’action et la planification conjointe en cas d’imprévus dans lesquels l’OTAN ne sera peut-être pas impliquée. Le groupe comprend le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas, la Belgique, l’Estonie, l’Espagne et le Portugal. L’Italie pourrait adhérer bientôt.

Que penser du futur sommet Poutine/Trump ? Les États-Unis abandonnent les rebelles syriens à leur propre sort

Plus je pense à un sommet Trump-Putin, plus je pense qu’il se focalisera sur la Syrie. Si les rapports de ce matin sont vrais (ce qui n’est probablement pas le cas), que Trump ne souhaiterait pas se représenter en 2020 mais plutôt faire son travail, quelle qu’en soit la signification, en un seul mandat, alors c’est incontestablement le sujet de plus haute importance entre Poutine et lui.

Jusqu’à ce week-end, c’était juste mon souhait personnel. Il n’y avait aucune preuve à l’appui mais maintenant il se pourrait qu’il y en ait.